Samedi 21 juillet à 19h, La Talvera aura le plaisir d’accueillir Dom Colmé en concert.

“Mon univers, je l’ai construit au fur et à mesure des années, en homme et en artiste libre que je suis : le métissage, la tolérance, la liberté donc, et bien sûr… l’amour, toujours ! Je fais de la musique pour que chacun puisse se trouver, se retrouver aussi, pour qu’elle puisse résonner, toucher, transporter, parler à ceux qui l’écoutent. La fonction première d’un artiste n’est-elle pas d’ailleurs d’être un « passeur d’émotions » ?

Ma musique, je la fais pour les gens qui traversent des moments de solitude. Ça leur fait une petite barque pour traverser. Alors évidemment, ce n’est pas un grand bateau en 1ère classe mais au moins, ils ne sont pas mouillés. Je veux qu’on partage, qu’on chante ensemble, qu’on vive ensemble, qu’on comprenne ensemble et que tout cela serve.

Quand on repart avec une petite chanson qu’on fredonne dans sa tête, elle fait sens. Elle fait sens a nos vies. Et c’est en cela que je viens humblement offrir chaque concert à tout ces gens que je croise sur ma route. Cette route, je l’espère encore longue, très longue, et toujours plus belle.”

Après avoir parcouru des centaines de milliers de kilomètres pour aller à la rencontre de son cher public, 20 années de tournées, de projets discographiques, Dom Colmé s’est penché sur les sources vives musicales qui l’ont porté depuis ses débuts, sur ces fondamentaux à lui, pour en recapter la bonne substance et l’insuffler dans ses nouvelles compositions.
Le résultat est un nouvel album intitulé « Dans les cordes ».

« Dans les cordes » oui, parce que la vie est une aventure qui se déroule sur des rings invisibles, un joli combat entre doutes et certitudes, de la plus petite case mentale de l’intime, en passant par celle du couple et de la relation aux autres en général, questionnements entre tension, fusion et confusion, entre grands espaces et prisons…

Ce nouvel album et les concerts qui lui succèderont sont un hommage aux messages d’amour du genre humain qui
n’atteignent pas toujours leurs destinations, mais parfois d’autres, plus magnifiques encore et que l’on n’imaginait pas.”

  • Ouverture du comptoir à 18h
  • Concert à 19h, au chapeau pour l’artiste